Rejet dans le milieu naturel / Recharge des nappes

From Akvopedia
Revision as of 14:06, 4 March 2011 by Niharika (talk | contribs)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search
Applicable à systèmes:
1, 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7
Water disposal groundwater recharge.png
Niveau d’application
Ménage XX
Voisinage XX
Ville XX

 

Entrants
Effluent, Eau de drainage


Niveau de gestion
Ménage XX
Partagé XX
Public XX

 

Sortants
-
Appuyez sur les mots pour une explication

Langues
English Français Español


Icon water disposal groundwater recharge.png

L'effluent et/ou les eaux de drainage traités peuvent être rejetées directement dans le milieu récepteur d’eau (tels que les fleuves, lacs, etc.) ou dans le sol pour recharger les nappes aquifères.

Il est nécessaire de s'assurer que la capacité d'assimilation du milieu récepteur n'est pas dépassée, c.-à-d. que le milieu récepteur peut accepter la quantité de nutriments sans être surchargé. Les paramètres tels que la turbidité, la température, les solides en suspension, la DBO, l'azote et le phosphore (entre autres) devraient être soigneusement contrôlés et surveillés avant de rejeter toute eau dans un milieu naturel. L'utilisation d’un cours d'eau pour l'industrie, la récréation, un habitat de reproduction, etc., influencera la qualité et la quantité d'eau usée traitée qui peut être introduite sans effets nuisibles. Les autorités locales devraient être consultées pour déterminer les limites de rejet pour les paramètres pertinents, qui peuvent varier considérablement. Pour les zones particulièrement sensibles, la chloration peut être nécessaire pour atteindre les niveaux microbiologiques.

L'eau peut aussi être déchargée dans des nappes aquifères. La recharge des eaux souterraines augmente en popularité puisque les ressources en eaux souterraines s’épuisent et l'intrusion d'eau de mer devient une grande menace pour les communautés côtières. Bien que le sol soit connu pour ses capacités de filtration d’une variété de contaminants, la recharge des eaux souterraines ne devrait pas être considérée comme une méthode de traitement. Une fois qu'un aquifère est contaminé, il est presque impossible de le récupérer. La qualité de l'eau extraite à partir d'un aquifère rechargé est une fonction de la qualité de l'eau usée injectée, de la méthode de recharge, des caractéristiques de l’aquifère, du temps de séjour, du mélange avec d’autres eaux et de l'histoire du système. Une analyse minutieuse de ces facteurs devrait précéder tout projet de recharge.

Pour Contre/limitations
- Peut fournir un approvisionnement en eau lors des sécheresses (à partir des eaux souterraines).
- Peut augmenter la productivité des cours d’eau en maintenant leurs niveaux constants.
- Le rejet de nutriments et de micropolluants peut affecter les cours d’eau naturels et/ou l'eau potable.
- L'introduction des polluants peut avoir des impacts à long terme.
- Peut affecter négativement les propriétés du sol et des eaux souterraines.

Adéquation

L’adéquation du rejet dans un cours d’eau ou un aquifère dépendra entièrement des conditions environnementales locales et des textes règlementaires. Généralement, le rejet dans un cours d'eau est seulement appropriée quand il y a une distance de sécurité entre le point de rejet et le point d'utilisation le plus proche. De même, la recharge des eaux souterraines est la plus appropriée pour les secteurs en danger d'intrusion d'eau salée ou les aquifères ayant un long temps de rétention. En fonction du volume, du point de recharge et/ou de la qualité de l'eau, un permis peut être exigé.

Aspects Santé/Acceptation

Généralement, les cations (Mg2+, K+, NH4 +) et la matière organique seront maintenus dans une matrice solide, alors que d'autres contaminants (tels que les nitrates) resteront dans l'eau. Il y a de nombreux modèles d’élimination des contaminants et des micro-organismes, mais la prévision en aval de la qualité globale de l'eau est rarement faisable. Par conséquent, les sources d'eau potable et non potable devraient être clairement identifiées, les paramètres les plus importants être modélisés et une évaluation des risques réalisée.

Entretien

Un suivi et un échantillonnage réguliers sont importants pour assurer la conformité aux règlements et aux conditions de santé publique. Selon la méthode de recharge, l'entretien mécanique peut être nécessaire.

Reconnaissances

Le materiau sur cette page etait adapté de : Elizabeth Tilley, Lukas Ulrich, Christoph Lüthi, Philippe Reymond and Christian Zurbrügg (2014). Compendium des Systèmes et Technologies d’Assainissement, edition Sandec, the Department of Water and Sanitation in Developing Countries of Eawag, the Swiss Federal Institute of Aquatic Science and Technology, Dübendorf, Switzerland. La publication est en anglais. Version française à venir .

Références

  • ARGOSS (2001). Guidelines for assessing the risk to groundwater from on-site sanitation. British Geological Survey Commissioned Report, CR/01/142. Available: http://www.worldbank.org
  • Seiler, KP. and Gat, JR. (2007). Groundwater Recharge from Run-off, Infiltration and Percolation. Springer, The Netherlands.
  • Tchobanoglous, G., Burton, FL. and Stensel, HD. (2003). Wastewater Engineering: Treatment and Reuse, 4th Edition. Metcalf & Eddy, New York.
  • WHO (2006). Guidelines for the safe use of wastewater, excreta and greywater- Volume 3: Wastewater and excreta use in aquaculture. WHO, Geneva.